Compétence : Développement économique régional et local

16
bonne(s) pratique(s)

Accessibilité

Ma rivière en ville - un parcours canotable en secteur périurbain

La Ville de Mont-Tremblant a mis sur pied un parcours canotable en milieu périurbain sur la rivière du Diable. D'une longueur de 13 kilomètres, le parcours compte cinq haltes ou mises à l'eau permettant aux citoyens et aux touristes d'accéder à la rivière dans une portion du territoire où les rives sont majoritairement privées

Plan de gestion concertée du lac Kipawa, Témiscamingue.

Le lac Kipawa, situé au Témiscamingue, est un joyau du territoire. Un moratoire sur le développement de la villégiature et des pourvoiries en terre publique a été instauré par le ministère des Ressources naturelles pour préserver ses qualités exceptionnelles. La levée de ce type de moratoire est permise par la rédaction d'un plan concerté reposant sur un comité représentatif. Un travail de consultation et de concertation a donc été mené pour réfléchir à ce moratoire d'une part, mais aussi à la gestion globale du lac

Politique de gestion des usages et des accès publics aux plans d'eau

Plus que l'utilisation des forêts, des rivières ou des montagnes, l'accessibilité et l'utilisation des lacs constituent actuellement pour les tremblantois et les tremblantoises ainsi que pour l'opinion publique en général un enjeu majeur et une zone de cohabitation sensible

Mise en valeur de la Tourbière Chute-Panet

Depuis 2005, l'OBV la CAPSA en collaboration avec la ville de Saint-Raymond procèdent à la protection et la mise en valeur de la tourbière Chute-Panet. Un sentier éducatif de 1,2 km aller-retour y a été aménagé. Des passerelles offrent la chance aux visiteurs d'entrée au coeur de la tourbière. Cinq panneaux d'interprétation y sont installés permettant aux visiteurs de découvrir les rôles écologiques essentiels de la tourbière en apprenant plus sur son histoire, sa composition, sa faune, sa flore et sa vulnérabilité

Le Centre d'interprétation des battures et de réhabilitation des oiseaux (CIBRO)

Face à Saint-Fulgence, dans les marais saumâtres de la Rivière Saguenay se rencontrent les eaux douces en provenance du Lac-Saint-Jean et les eaux salées du Saint-Laurent. Cet aire d'alimentation que l'on appelle «batture» constitue un lieu de rassemblement pour la sauvagine et autres limicoles. Plus de 280 espèces d'oiseaux ont été répertoriés dans la municipalité de St-Fulgence

Aménagement du parc de l'Anse de Boischatel

La municipalité de Boischatel a inauguré en septembre 2013 le parc de l'Anse de Boischatel. Ce parc, situé derrière le kiosque d'information touristique de la MRC de La Côte-de-Beaupré, comprend l'aménagement d'un parc de détente avec une aire de pique-nique et un belvédère donnant accès physique et visuel sur le fleuve Saint-Laurent. Il offre également un point de vue spectaculaire sur l'île d'Orléans et sur le promontoire de la ville de Québec

Le Pavillon Bleu est un écolabel reconnu et respecté qui est décerné chaque année à des plages et marinas du monde entier qui remplissent des critères stricts.

Le programme a été fondé en 1987 et est géré par la Fondation pour l'Éducation à l'Environnement (FEE), une organisation à but non lucratif, basée au Danemark. À ce jour, 4000 drapeaux « Pavillons Bleus » flottent dans 48 pays

Les Haltes du Saint-Laurent

Les Haltes du Saint-Laurent sont de magnifiques sites situés en bordure du fleuve, dans la MRC de Portneuf. L’accès est libre et gratuit. Pour y accéder, empruntez la route touristique du chemin du Roy, recherchez les quais et profitez de ces cinq merveilleux sites vous offrant de belles percées visuelles et vous permettant de pratiquer une multitude d’activités au bord du fleuve, sur le fleuve ou directement dans le fleuve

Culturalité

Restauration et mise en valeur d’habitats naturels au parc écotouristique de la MRC des Laurentides

Le site de l’ancienne pisciculture gouvernementale de Saint-Faustin–Lac-Carré, d’une superficie de 90 hectares, abrite une forêt mixte, une érablière, des cours d’eau et des milieux humides

Qualité

Plan concerté contre les algues bleu-vert - Saint-Félix-d'Otis

En 2008, la Municipalité de Saint-Felix-d'Otis a entrepris des actions environnementales visant la protection de ses lacs pour s'attaquer a la problématique des cyanobactéries (algues bleu-vert), car elle a été touchée a plusieurs reprises par cette problématique. Ces actions consistaient a un programme de végétalisation des bandes riveraines qui s’est déroulées pendant quatre années, de 2008 a 2011. EUREKO! en était le maitre d'oeuvre

Projet des municipalités « Phares »

En raison de leur situation géographique dans quatre (4) MRC différentes, de leur implication et de leurs initiatives passées en matière de protection de l'environnement et plus particulièrement de la ressource eau, les municipalités « phares » du Canton de Gore, de Lantier et de Sainte-Anne-des-Lacs ainsi que la Ville de Saint-Colomban participent à un projet de protection, restauration et mise en valeur de lacs habités

Corridors verts de la Vallée du Haut-Saint-Laurent

Les corridors verts sont des aménagements du territoire favorisant la connectivité entre le milieu naturel à l’échelle du paysage. Ils favorisent la biodiversité. Les moyens utilisés varient de bandes riveraines à la création de forêt en passant par des haies brise-vents, la création de milieux humides. Les corridors créés peuvent être continus ou prendre la forme de pas japonais. La SCABRIC, en collaboration avec Nature-Action Québec, a complété une planification opérationnelle de corridors verts dans le sud-ouest de la Montérégie. Au total, la démarche de concertation a impliqué 127 personnes représentant 76 organisations diverses. Ces organisations œuvrent dans les milieux agricole, environnemental

Écosystèmes

Démantèlement du barrage de la rivière des Escoumins

Le vieux barrage situé à l'embouchure de la rivière des Escoumins fuyait de partout et rendait la passe migratoire pour le saumon atlantique et l'omble de fontaine anadrome inutilisable la plupart du temps. Son état vétuste était une menace pour la sécurité des infrastructures en aval. De très nombreuses interventions de réparation étaient nécessaires

Projet de réhabilitation et de mise en valeur du littoral de l'anse du Sud de Percé

Icône de l’industrie touristique au Québec, Percé reçoit chaque saison estivale plus de 400 000 visiteurs. La notoriété dont jouit Percé rejaillit sur l’industrie touristique du Québec en entier. En tant que village côtier, Percé est déjà confronté à d’importants impacts liés aux changements climatiques se traduisant par la remontée du niveau marin, l’adoucissement hivernal, la perte du couvert de glace sur le Saint-Laurent et l’augmentation de la violence des tempêtes. Résultat: des épisodes de plus en plus fréquents d'érosion et de submersion côtières menacent l'intégrité des infrastructure de bord de mer. Le projet de réhabilitation du littoral consiste principalement à recharger la plage

Sécurité

Planification stratégique pour l'adaptation au changement climatique à Sainte-Flavie

Au cours des dernières années, des taux de recul variant entre 0,5 et 2 mètres par an ont été constatés dans l'estuaire du Saint-Laurent, où se situe la municipalité de Sainte-Flavie. Ainsi, Sainte-Flavie est affectée principalement par deux types d'aléas, soit l'érosion et la submersion. Elle a d'ailleurs été déclarée communauté sinistrée suite aux tempêtes de décembre 2010. Il importait alors de mettre en place des mécanismes afin d'éviter qu'une situation similaire se répète

Le plan d’action pour l’adaptation aux changements climatiques de la Municipalité de Rivière-au-Tonnerre

La municipalité de Rivière-au-Tonnerre, en collaboration avec l’ARUC-DCC, a développé en 2013 (et révisé à l’automne 2014) un plan d’action pour l’adaptation aux changements climatiques. Ce plan a été développé de façon participative à partir des aspirations des participants quant au développement de la municipalité et de leurs perceptions par rapport aux obstacles que peuvent occasionner les perturbations climatiques. Cette démarche réalisée avec des méthodologies simples qui pourraient inspirer d’autres municipalités locales à mieux se préparer aux changements climatiques, tout en utilisant les résultats d’efforts régionaux de zonage des risques