Compétence : Aménagement du territoire

61
bonne(s) pratique(s)

Accessibilité

L'arrimage entre le PDE de la zone Charlevoix-Montmorency et le SADD de la MRC de La Côte-de-Beaupré

L'arrimage entre les plans directeurs de l'eau (PDE) et les schémas d'aménagement et de développement durable(SADD) présente un défi important dû principalement à leur apparente incompatibilité en ce qui à trait à leurs objectifs d'application. Malgré les embuches appréhendées, la MRC de La Côte-de-Beaupré et l'OBV Charlevoix-Montmorency (OBV-CM) ont réussi à relever conjointement le défi

Ma rivière en ville - un parcours canotable en secteur périurbain

La Ville de Mont-Tremblant a mis sur pied un parcours canotable en milieu périurbain sur la rivière du Diable. D'une longueur de 13 kilomètres, le parcours compte cinq haltes ou mises à l'eau permettant aux citoyens et aux touristes d'accéder à la rivière dans une portion du territoire où les rives sont majoritairement privées

Halte Lacustre du Grand lac Squatec

Afin de concilier protection du lac et accessibilité, Développement Saint-Godard, un organisme de développement de la municipalité de Lejeune, dans la mrc de Témiscouata à procédé à l'aménagement d'une Halte lacustre. Il s'agit d'un réseau d'accès comptant 1 belvédère, 7 aires de pic-nics riveraines, un sentier pédestre de 1,4 km, une aire de mise à l'eau pour canot et kayak, le tout sur des lots intra-municipaux bordant la zec Owen. Un bâtiment faisant office de centre d'interprétation de la nature fut aussi aménagé

Plan directeur de l'eau du bassin versant de la rivière Magog

Le plan directeur de l'eau (PDE) de la rivière Magog a été déposé en septembre 2011. Il avait été réalisé grâce à la collaboration entre la Ville de Sherbrooke et de ses partenaires: la ville de Magog, la MRC de Memphrémagog et le COGESAF. Cette collaboration entre le monde municipal et l'organisme de bassins versants a d'ailleurs permis à la Ville de Sherbrooke de remporter, en 2011, un prix au Gala d'excellence en environnement des Cantons-de-l'Est de la Fondation estrienne en environnement dans la catégorie « municipalité MRC et organisme municipal

Plan de gestion concertée du lac Kipawa, Témiscamingue.

Le lac Kipawa, situé au Témiscamingue, est un joyau du territoire. Un moratoire sur le développement de la villégiature et des pourvoiries en terre publique a été instauré par le ministère des Ressources naturelles pour préserver ses qualités exceptionnelles. La levée de ce type de moratoire est permise par la rédaction d'un plan concerté reposant sur un comité représentatif. Un travail de consultation et de concertation a donc été mené pour réfléchir à ce moratoire d'une part, mais aussi à la gestion globale du lac

Aménagement faunique - Parc de la Commune à Varennes

Le parc de la Commune à Varennes est une vitrine exceptionnelle sur le Fleuve Saint-Laurent. Plusieurs aménagements y ont été réalisés afin de redonner un caractère naturel au site, tout en conservant sa vocation récréative

Politique de gestion des usages et des accès publics aux plans d'eau

Plus que l'utilisation des forêts, des rivières ou des montagnes, l'accessibilité et l'utilisation des lacs constituent actuellement pour les tremblantois et les tremblantoises ainsi que pour l'opinion publique en général un enjeu majeur et une zone de cohabitation sensible

Mise en valeur de la Tourbière Chute-Panet

Depuis 2005, l'OBV la CAPSA en collaboration avec la ville de Saint-Raymond procèdent à la protection et la mise en valeur de la tourbière Chute-Panet. Un sentier éducatif de 1,2 km aller-retour y a été aménagé. Des passerelles offrent la chance aux visiteurs d'entrée au coeur de la tourbière. Cinq panneaux d'interprétation y sont installés permettant aux visiteurs de découvrir les rôles écologiques essentiels de la tourbière en apprenant plus sur son histoire, sa composition, sa faune, sa flore et sa vulnérabilité

Aménagement du parc de l'Anse de Boischatel

La municipalité de Boischatel a inauguré en septembre 2013 le parc de l'Anse de Boischatel. Ce parc, situé derrière le kiosque d'information touristique de la MRC de La Côte-de-Beaupré, comprend l'aménagement d'un parc de détente avec une aire de pique-nique et un belvédère donnant accès physique et visuel sur le fleuve Saint-Laurent. Il offre également un point de vue spectaculaire sur l'île d'Orléans et sur le promontoire de la ville de Québec

Connaître un territoire pour mieux le gérer, la démarche de Blainville

Depuis 2007, la ville de Blainville mène une importante démarche d'acquisition de connaissances sur les milieux naturels de son territoire, lesquels couvrent 40% de sa superficie, afin de mieux orienter son développement et d'intégrer de manière durable ces milieux

Programme d'aide financière pour l'accessibilité aux rives et aux plans d'eau du Grand Montréal (Fonds Bleu)

Le Fonds bleu vise à appuyer financièrement les initiatives des municipalités de la Communauté métropolitaine de Montréal en matières de protection et de mise en valeur des rives et des plans d’eau

Parc riverain de la Sainte-Anne

Ce parc riverain est un lieu unique, riche en nature et en histoires. Un sentier, des terrasses d'observation et des quais permettent à tous d'en découvrir l'étonnante biodiversité et de profiter de l'ambiance paisible qu'offre ce site exceptionnel se trouvant à quelques minutes à pied du centre-ville de Saint-Raymond

Lévis définit un réseau hydrographique ultra précis, une première au Québec

Pour la première fois au Québec, une municipalité définit avec autant de précision son réseau hydrographique de concert avec le ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques

Caractérisation des tributaires d’un bassin versant de lac : Lac Hotte à Saint-André-Avellin

En 2015, l’Association des propriétaires du lac Hotte (ADPLH), soucieuse de préserver l'environnement naturel du lac, a mandaté l’équipe de l’OBV RPNS afin d’identifier les sources d’apport en nutriments et sédiments provenant du bassin versant. L'étude avait donc comme objectif de cibler les tributaires pouvant représenter des sources de phosphore supplémentaires, de matières en suspension et de coliformes fécaux. Afin d’évaluer l’importance des apports en nutriments et sédiments dans les tributaires, l’OBV RPNS a procédé à la caractérisation des quatre principaux tributaires du lac Hotte. En complément, une analyse de la qualité de l’eau de chaque tributaire a été effectuée au cours de l’été

Programme de Soutien technique des lacs de Bleu Laurentides 2006-2016

Depuis 2006, le Soutien technique des lacs de Bleu Laurentides est un programme clé en main offert aux municipalités de la région des Laurentides pour la protection de la santé des lacs

Application mobile pour documenter des enjeux ou problématiques en lien avec l'eau

L'OBV Duplessis est aux prises avec un immense territoire (plus de 162 000 km2), dont une très grande partie est inaccessible par voie terrestre. L’organisme cherchait donc une façon de pallier les contraintes de distance et d’accessibilité afin de pouvoir recueillir des données sur son territoire

Des racines pour notre lac - Caractérisation et revégétalisation de la bande riveraine du lac Saint-Jean

Ce projet vise à améliorer et recréer une ceinture verte autour du lac Saint-Jean afin de maintenir la santé du plan d'eau et de ses écosystèmes. Cinquante-six pour cent (56%) de cette ceinture verte, également appelée bande riveraine, est de mauvaise qualité au lac Saint-Jean. C'est ce qu'a permis de constater une caractérisation réalisée par l'OBV Lac-Saint-Jean en 2015

Grande tournée des municipalités du territoire

L’OBVAJ a mis sur pied, à l’automne 2015, un projet de grande envergure sur son territoire afin de rencontrer les acteurs et employés municipaux pour permettre de sonder les problématiques environnementales précises concernant la gestion de l’eau auxquelles font face les municipalités et afin de renforcir la gestion intégrée de la ressource sur le territoire. Comme la collaboration et l’implication des municipalités sont indispensables pour l’amélioration de la gestion de l’eau par bassin versant, cette tournée a permis de faire valoir l’importance d’arrimer les pratiques municipales et de développer une application adéquate de la règlementation touchant la quantité et qualité de l’eau, la

Stratégie de conservation des milieux naturels d'Argenteuil

La MRC d'Argenteuil a adopté, en juin 2016, une stratégie régionale de conservation de ses milieux naturels

Gestion des accès aux plages de Rimouski

Le comité ZIP du Sud-de-l'Estuaire en partenariat avec la Ville de Rimouski a développé un projet qui consistait en l'installation de quatre passerelles de bois dans la bande riveraine de différents parcs côtiers de la ville de Rimouski afin de préserver la flore côtière principalement l'élyme des sables et de contrer l'érosion côtière. La principale raison de ce projet est que le passage régulier de randonneurs dans la bande riveraine du haut des plages occasionne le compactage des sols, la destruction des plants et accentue le phénomène de l'érosion côtière

Programme Habitation DURABLE

Le programme Habitation DURABLE est un projet d'aide financière s'adressant au citoyens développé par la Ville de Victoriaville en 2011. Il permet d'obtenir une attestation Habitation DURABLE et de profiter de subventions pour un projet de rénovation ou de construction. Ces constructions durables permettent de réduire la consommation d'eau et d'électricité des résidences

Visite éducative à la tourbière de la Grande plée Bleue

D’une superficie d’environ 900 ha, le projet de réserve écologique de la Grande-Plée-Bleue est situé sur le territoire de la Ville de Lévis. Ce projet vise la conservation d’une des dernières tourbières ombrotrophes de grande taille des basses-terres du Saint-Laurent présentant un haut niveau d’intégrité écologique. Le statut de réserve écologique que le gouvernement souhaite lui octroyer va permettre d’assurer la préservation de cet écosystème et de la remarquable diversité floristique du territoire visé, en réservant ce territoire à des fins de recherche et d’éducation

La tourbière de Saint-Camille : Mise en valeur de ce site exceptionnel

La municipalité de Saint-Camille, située dans la région touristique des Cantons-de-l'Est, est une municipalité vivante et dont la population est concernée par l'environnement et le développement durable. Depuis quelques années déjà, la municipalité, soutenue par la population, fait tout en son pouvoir afin de protéger les sites d'exception se trouvant sur son territoire. C'est ainsi que la tourbière de Saint-Camille a pu jouir, jusqu'à présent, d'un statut de protection en vertu d'accords signés entre les propriétaires des lots comprenant la tourbière, et la municipalité. À la suite d'une consultation des camilloises et camillois, un sentier pédestre récréatif a été créé en 2014, afin de donner

Politique d'aide aux villégiateurs sur les terres du domaine de l'État

Cette politique a comme objectif la réalisation de projets en voirie forestière qui visent à entretenir, améliorer ou rétablir l’état d’une infrastructure routière du domaine public desservant un secteur de villégiature ou de projets à caractère environnemental d'intérêt collectif, par exemple un belvédère, sur les territoires des trois municipalités qui forment l'agglomération de La Tuque

Comité de la qualité de l'eau

Dans la foulée de la refonte réglementaire et de la révision de son plan d'urbanisme, la Municipalité de Saint-Jean-de-Matha, en collaboration avec son département d'urbanisme et d'environnement, souhaitait créer un comité de protection de la qualité de l'eau avec comme objectif de développer un plan stratégique rattaché à son nouveau plan d'urbanisme

Agrandissement du marais de la rivière aux cerises

La superficie du milieu naturel protégé, le marais de la rivière aux Cerises, a bénéficié d’une augmentation de 29,7 hectares à la suite de la modification du zonage de la Ville de Magog. Ce joyau naturel situé en plein cœur de Magog totalise à présent 182,5 hectares de territoire protégé

Qualité

Sensibilisation des riverains et campagne de revégétalisation des rives à Shawinigan

Entre 2011 et 2014, ce projet a permis à BVSM de coordonner une vaste campagne de sensibilisation auprès de plus de 2000 riverains et 800 péri-riverains à l'égard de la réglementation municipale concernant les bandes riveraines et les bonnes pratiques d'aménagement, d'entretien et de mise en valeur des propriétés situées à proximité des lacs et des cours d'eau de la Ville de Shawinigan. Une vaste campagne de revégétalisation a également été mise en place dans le cadre de ce programme

« Bandes riveraines au travail » aux abords du Parc des Îles à Matane!

À Matane ces jours-ci, si vous vous promenez aux Parc des Îles, vous remarquerez des affichettes jaunes affublées de l'inscription « Bandes riveraines au travail ». Elles indiquent qu'aux abords de la rivière Matane, une bande d'environ 2,5 mètres ne sera plus tondue sur le pourtour des îles et le long du muret de pierre qui longe la rivière, sur la rue Desjardins

Bandes riveraines en santé

Le projet Bandes riveraines en santé a été mis sur pied à l’été 2010 et reconduit dès lors à chaque année. Le projet se déploie en 3 volets

Inspection visuelle des installations septiques

Le projet d'inspection visuelle des installations septiques a été mis en place en 2014 sur le territoire de la municipalité de Saint-André-Avellin (MRC de Papineau). Pour sa deuxième année d'implantation, tout en poursuivant sa démarche à St-André-Avellin, un nouveau partenariat se développe avec la municipalité de Grenville-sur-la-Rouge (MRC d’Argenteuil). Entre les mois de juin et d’octobre, c’est la moitié des installations sanitaires qui y sont inspectées. En 2016, ce sont 4 municipalités qui ont participés au projet, dont 3 nouvelles

Formation des employés municipaux sur la gestion des eaux pluviales et de surface

À la suite de la caractérisation des écoulements de surface de deux sous-bassins versants ayant des problématiques urbaines par la Corporation du bassin de la Jacques-Cartier (CBJC) et le Groupe Hemispheres, la ville de Cap-Santé a souligné l'intérêt de recevoir une formation sur le sujet. La CBJC a alors conçu une formation adaptée aux employés des travaux publics concernant les informations contenues dans le rapport de caractérisation. La formation a été divisée en une partie théorique et une visite sur le terrain. La CBJC a également offert un accompagnement pour les travaux à réaliser

Moratoire sur les projets domiciliaires à Saint-Colomban

En février 2014, le conseil municipal de la Ville de Saint-Colomban a adopté un important règlement qui vise à imposer un moratoire sur tous les projets domiciliaires dont les phases n'ont pas encore fait l'objet de la signature d'un protocole d'entente avec la Ville

Préservation du réservoir Beaudet à Victoriaville

Soucieuse d'assurer la pérennité de sa principale source d'alimentation en eau potable, la Ville de Victoriaville réalise plusieurs études du réservoir Beaudet. Les résultats de ces études permettent d'orienter les travaux à réaliser afin d'en arriver à un plan de restauration du réservoir Beaudet et bu bassin vervant en amont de celui-ci

Mise en valeur de boisés et création d'un corridor de dispersion

La ville de St-Jean-sur-Richelieu désire mettre en valeur les boisés de la ville se trouvant en zone blanche. Cette zone urbaine fait partie du plan de conservation des milieux naturels (2009), qui vise à établir un équilibre entre le développement et la préservation des milieux naturels

Plan d'adaptation aux changements climatiques de la Ville de Trois-Rivières

La Ville de Trois-Rivières a adopté, en 2013, un plan d’adaptation aux changements climatiques après avoir analysé les différents ensembles vulnérables sur son territoire. Ce plan d’adaptation comporte plus de 50 actions qui permettront à la ville d’être plus résilient face aux changements climatiques. Par ce plan, la ville vise à assurer la pérennité et la sécurité des infrastructures, à réduire les effets des îlots de chaleur, à améliorer la gestion des eaux pluviales, potables et usées et à planifier le développement de la ville en tenant compte des contraintes identifiées sur le territoire

Aménagement d'un marais filtrant en bordure du lac Bromont

Depuis plusieurs années, une section de la rue de l’horizon adjacente au Lac Bromont est constamment submergée

Noues végétalisées en milieu bâti

Étant aux prises avec des problématiques de refoulements d’égout dans le quadrilatère des rues Saint-André Est, Grove, Bellevue et Lansdowne, la Ville de Granby a procédé à des travaux de réfection de façon à diminuer considérablement les risques de refoulement de ce secteur

Encadrer la gestion des eaux de ruissellement, le contrôle de l'érosion et la conservation des sols

C’est en août 2012 que le conseil des maires de la MRC Brome-Missisquoi a entrepris le chantier d’élaborer un cadre réglementaire visant à mieux contrôler le volume, la vélocité et la qualité de l’eau lors des périodes de pluies, plus particulièrement lors des pluies torrentielles

Projet de restauration de bandes riveraines dans le bassin versant de la rivière Ouiatchouan

Pour une deuxième année consécutive, le Comité de gestion du bassin versant de la rivière Ouitachouan (CGRO) a réalisé en 2015 un projet de sensibilisation et de restauration des bandes riveraines pour les municipalités de Chambord, de Saint-François-de-Sales et de Lac-Bouchette. Ce projet fut réalisé en collaboration avec l’Organisme de bassin versant du Lac-Saint-Jean. Une agente de sensibilisation a sillonné le territoire de ces trois municipalités pendant la période estivale. Son mandat était de sensibiliser les riverains à l'importance de la bande riveraine et d'inciter les citoyens à prendre part au volet «reboisement» du projet. Ce dernier consistait à réaliser un plan sommaire d’aménagement

Gestion durable des eaux de pluie

L'essentiel sur l'origine de la gestion durable de eaux de pluie sur le territoire de la Ville de Mont-Tremblant, exemple de contrôle à la source privé, publique et linéaire

Gestion des eaux de surface en terres publiques intramunicipales

La MRC des Laurentides a comme objectif lors de ses aménagements forestiers d'avoir un minimum d'impact dans le territoire visé par ces aménagements. Un de ses critères de réussite est la qualité des cours eau après traitement. Pour ce faire, une attention particulière est apportée à tout ce qui touche la gestion des eaux de surface pendant et après les aménagements

Aménagement du parc régional Obalski: zoom sur les milieux riverains

Le projet visait à sensibiliser, de différentes façons, la population de Chibougamau et ses environs aux saines pratiques d'aménagement en milieu riverain, afin, ultimement, de protéger nos milieux riverains et aquatiques. À cet effet, FaunENord, promoteur du projet, a mis sur pied différentes mesures pour y parvenir

Campagne d’échantillonnage et d’analyse d’eau des puits privés

Depuis 2012, l’Organisme des bassins versants de la Capitale fait une campagne estivale d’échantillonnage et d’analyse de l’eau des puits des résidences non raccordées au réseau d’aqueduc sur son territoire, en collaboration avec les municipalités. Historiquement, les citoyens avaient le choix entre une analyse complète ou seulement bactériologique, qui leur était offerte à prix modique. En 2016, la Communauté métropolitaine de Québec souhaitait offrir ce service gratuitement aux citoyens situés dans le bassin versant de prises d'eau potable de Québec, afin de mieux connaître l'état des nappes phréatiques. L'OBV de la Capitale a été mandaté pour réaliser ce projet

Convergence des données de qualité de l'eau : pour une gestion intégrée des ressources et du territoire

Le projet de Convergence des données de qualité de l'eau a pour objectif principal de favoriser une meilleure prise en compte des données de qualité de l’eau par les acteurs qui sont représentés principalement par les gestionnaires du territoire, les groupes d’intérêt et les acteurs gouvernementaux. Ce projet vise donc à collaborer avec les MRC et les grandes villes afin développer une base de données sur la qualité de l’eau du bassin versant de la rivière Saint-François

Bande riveraine élargies en zone agricole

La Politique de protection des rives, du littoral et des plaines inondables exige la conservation d'une bande riveraine minimale de végétation de 3 m dans les zones agricoles où la culture du sol à des fins d’exploitation agricole est permise. La MRC de La Vallée-de-l'Or a décidé d'être plus restrictive en exigeant une bande minimale de végétation de dix mètres en zone agricole et de 75 m lorsqu'il s'agit d'un lac ou d'un cours d'eau de villégiature en zone agricole. Lorsqu'une exploitation agricole cultive le sol à l'extérieur de la zone agricole, elle doit conserver une bande minimale de végétation de vingt mètres pour tous les lacs et cours d'eau, excepté ceux dédiés à la villégiature, où

Corridors verts de la Vallée du Haut-Saint-Laurent

Les corridors verts sont des aménagements du territoire favorisant la connectivité entre le milieu naturel à l’échelle du paysage. Ils favorisent la biodiversité. Les moyens utilisés varient de bandes riveraines à la création de forêt en passant par des haies brise-vents, la création de milieux humides. Les corridors créés peuvent être continus ou prendre la forme de pas japonais. La SCABRIC, en collaboration avec Nature-Action Québec, a complété une planification opérationnelle de corridors verts dans le sud-ouest de la Montérégie. Au total, la démarche de concertation a impliqué 127 personnes représentant 76 organisations diverses. Ces organisations œuvrent dans les milieux agricole, environnemental

Quantité

Le Comité Rivière - Une démarche de concertation dans la recherche de solutions aux problèmes d'inondations

Suite aux inondations d'avril 2014, la Ville de Saint-Raymond a créé le Comité Rivière afin d'impliquer la population dans la recherche de solutions aux problèmes d'inondations

Stationnement écologique de l'Hôtel de Ville

Mise en place d'un stationnement additionnel pour les besoins de l'Hôtel de Ville dans lequel les eaux de pluie sont récupérées par des cellules de bio-rétention et ne retournent pas dans le réseau pluvial de la municipalité. Les cellules de bio-rétention consistent en de larges bandes abaissées où l'eau de pluie aboutit par des fentes dans les bordures de stationnement. Remplies de terre végétale permettant la percolation, elles abritent une diversité de plantes herbacées, arbustives et d'arbres. Un trop plein avec un bassin en bout de ligne a été conçu en cas de débordement, situation très peu constatée jusqu'à maintenant

Le bassin de rétention du parc Schulz à Saint-Jérôme

La Ville de Saint-Jérôme, située à un peu plus de 50 km au nord-ouest de l’ile de Montréal, est la capitale de la région des Laurentides, la «Porte du nord

Gestion de l'eau pour les développements domiciliaires

La gestion des eaux pluviales est au cœur des projets de développement domiciliaire. Les nouvelles rues et l'imperméabilisation des sols tendent à réduire la quantité d'eau qui s'infiltre dans le sol tout en augmentant celle qui circule dans les réseaux d'égouts pluviaux au point où ces derniers ne suffisent plus

Écosystèmes

Plantes exotiques envahissantes à Kamouraska : Sensibilisation, inventaire et cartographie.

En 2012, des citoyens de Kamouraska se sont inquiétés de la prolifération de plantes exotiques envahissantes dans leur municipalité. Ils ont interpellé l'OBV pour les accompagner dans une démarche qui s'est mis en branle en 2013. En approchant le problème sous différents angles (sensibilisation, inventaire, contrôle), les partenaires ont pu prendre une juste mesure de l'état de la situation, en vue de préciser les approches à retenir pour s'attaquer aux problèmes à plus grande échelle

Inventaire des milieux humides de la MRC de La Haute-Yamaska - Nouvel outil disponible pour mieux les protéger

La MRC de La Haute-Yamaska a adopté son Plan directeur de l’eau le 9 mai 2012. Le plan d’action de ce dernier s’étalait de 2011 à 2015. Dans ce dernier, l’action H4 visait à «Inventorier les milieux humides, en priorisant les zones de territoire qui sont sujettes au développement urbain

Programme d'élimination du phragmite exotique dans les berges restaurées de la rivière Saint-Charles

En 2012, un inventaire réalisé dans les 9 km de berges restaurées de la rivière Saint-Charles révélait la présence de quelques 150 colonies plus ou moins denses de phragmite exotique, une plante particulièrement envahissante. La Ville de Québec, sous les conseils de chercheurs de l'IRBV, a donc développé un programme de lutte. Le programme déployé depuis 2013 s’articule autour de différentes techniques adaptées aux types de colonies de phragmites et à leur localisation. Les méthodes retenues sont l’extraction manuelle, le bâchage, la coupe répétée, l’application d’un herbicide chimique par badigeonnage et la plantation de végétaux. Les résultats sont très prometteurs

Identification des milieux naturels d'intérêt pour la biodiversité sur le territoire de la Communauté métropolitaine de Québec (CMQ)

Le 15 juin 2012, le gouvernement du Québec autorisait l’entrée en vigueur du premier Plan métropolitain d’aménagement et de développement (PMAD) de la région métropolitaine de Québec. Afin d’assurer le succès de sa mise en œuvre et l’atteinte des objectifs qui y sont édictés, divers moyens ont été identifiés, dont la mise en place d’une trame verte et bleue métropolitaine. Cette dernière vise à structurer un étroit maillage entre les milieux naturels et récréatifs d’intérêt et à en relier les éléments éclatés de façon à y assurer une pleine accessibilité à la population

Projet de réhabilitation et de mise en valeur du littoral de l'anse du Sud de Percé

Icône de l’industrie touristique au Québec, Percé reçoit chaque saison estivale plus de 400 000 visiteurs. La notoriété dont jouit Percé rejaillit sur l’industrie touristique du Québec en entier. En tant que village côtier, Percé est déjà confronté à d’importants impacts liés aux changements climatiques se traduisant par la remontée du niveau marin, l’adoucissement hivernal, la perte du couvert de glace sur le Saint-Laurent et l’augmentation de la violence des tempêtes. Résultat: des épisodes de plus en plus fréquents d'érosion et de submersion côtières menacent l'intégrité des infrastructure de bord de mer. Le projet de réhabilitation du littoral consiste principalement à recharger la plage

Plan de conservation des milieux humides et autres milieux naturels

En mai 2016, la Ville de Saint-Bruno-de-Montarville a adopté le Plan de conservation des milieux humides et autres milieux naturels

Restauration du corridor bleu du ruisseau Massé

Dans le plan directeur de conservation et de protection des milieux naturels de la Ville, des zones prioritaires de conservation et des corridors bleus ont été ciblés. Le site fait partie du corridor bleu du ruisseau Massé

Plan de gestion des milieux humides

Dans un souci de favoriser un développement responsable, la Ville de Rouyn-Noranda s’est dotée d’un plan de gestion des milieux humides pour les périmètres urbains de son territoire. Ce plan vise à mieux concilier les activités économiques et la protection des milieux humide afin d’assurer un développement écoresponsable du territoire. Le plan de gestion ne vise pas à freiner le développement, mais bien à mieux l’encadrer, afin d’assurer le maintien des services écologiques que rendent les milieux humides

Sécurité

Planification stratégique pour l'adaptation au changement climatique à Sainte-Flavie

Au cours des dernières années, des taux de recul variant entre 0,5 et 2 mètres par an ont été constatés dans l'estuaire du Saint-Laurent, où se situe la municipalité de Sainte-Flavie. Ainsi, Sainte-Flavie est affectée principalement par deux types d'aléas, soit l'érosion et la submersion. Elle a d'ailleurs été déclarée communauté sinistrée suite aux tempêtes de décembre 2010. Il importait alors de mettre en place des mécanismes afin d'éviter qu'une situation similaire se répète

Le plan d’action pour l’adaptation aux changements climatiques de la Municipalité de Rivière-au-Tonnerre

La municipalité de Rivière-au-Tonnerre, en collaboration avec l’ARUC-DCC, a développé en 2013 (et révisé à l’automne 2014) un plan d’action pour l’adaptation aux changements climatiques. Ce plan a été développé de façon participative à partir des aspirations des participants quant au développement de la municipalité et de leurs perceptions par rapport aux obstacles que peuvent occasionner les perturbations climatiques. Cette démarche réalisée avec des méthodologies simples qui pourraient inspirer d’autres municipalités locales à mieux se préparer aux changements climatiques, tout en utilisant les résultats d’efforts régionaux de zonage des risques

Aménagement d'un stationnement écologique dans le Vieux-Beloeil

Situé au cœur du Vieux-Beloeil, le stationnement comprend une vingtaine de places et un kiosque d'information touristique. Les critères de conception pour réduire l'impact de l'îlot de chaleur ont été dans le choix des matériaux de surface et l'intégration de lits de biorétention. L'asphalte a été remplacé par des pavés de béton de couleur claire. L'utilisation de cellules de biorétention s'est avérée une alternative intéressante aux puisards traditionnels. Elles ont permis par l'intégration de végétaux une infiltration facile de l'eau de ruissellement.Des puisards ont été intégrés à la planification pour les forts événements de pluie, mais les plus petites pluies, soit 90 % des évènements annuels