Secteur d'activité : Agricole

21
bonne(s) pratique(s)

Tout ce qui concerne l'industrie agricole , quelle que que soit sa taille et sa spécificité.

Accessibilité

Projet collectif de la rivière Ferrée

Mise en place d'un projet collectif dans le bassin versant de la rivière Ferrée et de plusieurs autres sous projet dans ce bassin versant comme la mise en valeur de la biodiversité dans le cours d'eau Le Bras et la création de la halte Le Méandre entre les municipalités de Ste-Louise et St-Roch-des-Aulnaies

Caractérisation des tributaires d’un bassin versant de lac : Lac Hotte à Saint-André-Avellin

En 2015, l’Association des propriétaires du lac Hotte (ADPLH), soucieuse de préserver l'environnement naturel du lac, a mandaté l’équipe de l’OBV RPNS afin d’identifier les sources d’apport en nutriments et sédiments provenant du bassin versant. L'étude avait donc comme objectif de cibler les tributaires pouvant représenter des sources de phosphore supplémentaires, de matières en suspension et de coliformes fécaux. Afin d’évaluer l’importance des apports en nutriments et sédiments dans les tributaires, l’OBV RPNS a procédé à la caractérisation des quatre principaux tributaires du lac Hotte. En complément, une analyse de la qualité de l’eau de chaque tributaire a été effectuée au cours de l’été

Comité de la qualité de l'eau

Dans la foulée de la refonte réglementaire et de la révision de son plan d'urbanisme, la Municipalité de Saint-Jean-de-Matha, en collaboration avec son département d'urbanisme et d'environnement, souhaitait créer un comité de protection de la qualité de l'eau avec comme objectif de développer un plan stratégique rattaché à son nouveau plan d'urbanisme

Qualité

Formations sur le contrôle de l'érosion

Un mauvais contrôle des sédiments engendre de nombreux impacts économiques, environnementaux et sociaux (inondations, blocage de ponceaux et de fossés, vieillissement prématuré des plans d'eau, dommages aux infrastructures, etc

Activité de sensibilisation et d’information sur les techniques de conservation des sols auprès des producteurs agricoles de la ville de Sherbrooke

La qualité de l’eau des rivières traversant la ville de Sherbrooke est généralement bonne. Cependant, il a été remarqué une diminution de la qualité de la rivière Saint François, aux limites de la municipalité, en aval de Bromptonville. Il s’avère qu’une analyse des paramètres de l’eau a révélé un apport non négligeable de nutriments provenant potentiellement de l’activité agricole

Pour des bandes riveraines en santé en Haute-Yamaska

La MRC de La Haute-Yamaska assure elle-même l’application de la réglementation en matière de bandes riveraines par le biais de son Règlement de contrôle intérimaire (RCI). Cette réglementation interdit la tonte de gazon et la culture du sol à des fins agricoles dans la bande de protection de 3 mètres mesurés à partir du haut du talus lorsqu’il y a un talus (ou à partir de la ligne des hautes eaux en l’absence de talus). La MRC coordonne ainsi depuis 2012 un Programme d’inspection des bandes riveraines, en fonction de sous-bassins versants identifiés prioritaires dans le cadre du Plan directeur de l'eau de la MRC. Ces inspections, réalisées par la MRC, visent à la fois les bandes riveraines en

Mise en valeur de l’eau et de l’agriculture du bassin de captage en eau potable de la municipalité de Sainte-Luce [Terre-Eau Inc]

La municipalité de Ste-Luce s’approvisionne en eau potable au moyen d’une série de drains collecteurs. Le bassin d’alimentation de ces puits couvre une superficie de 216 ha dont près de 75 % sont utilisés par l’agriculture. Malgré l’application des mesures de protection réglementaires, les données collectées dans les piézomètres d’alerte ont révélé d’inquiétants pics de concentration en nitrite-nitrate

Encadrer la gestion des eaux de ruissellement, le contrôle de l'érosion et la conservation des sols

C’est en août 2012 que le conseil des maires de la MRC Brome-Missisquoi a entrepris le chantier d’élaborer un cadre réglementaire visant à mieux contrôler le volume, la vélocité et la qualité de l’eau lors des périodes de pluies, plus particulièrement lors des pluies torrentielles

MONSOL.ca : Un site Web pour la santé des sols et de l'eau!

Certaines pratiques agricoles, lorsque réalisées dans de bonnes conditions, proposent des avantages agroéconomiques pour les entreprises et peuvent de surcroît réduire la quantité de phosphore et d’azote qui atteint les cours d’eau. Dans le cadre du projet de Vitrine sur les pratiques de conservation des sols et de l’eau, Abrinord a réalisé le site Web www.monsol.ca, en collaboration avec le MAPAQ-Laurentides. Ce site Web présente des producteurs agricoles proactifs qui ont un objectif commun : prendre soin de leur sol ! Ils partagent leurs expériences et leurs conseils sur les avantages et les limites de leurs pratiques culturales. Au fil du temps, d’autres producteurs s’ajouteront à ce projet

Subvention pour réduire la pollution diffuse d'origine agricole

Le montant accordé vise à rembourser 30% des coûts qui ne sont pas couverts par le programme Prime-Vert du MAPAQ pour la mise en place d'ouvrages visant

Caractérisation et mise en valeur des bandes riveraines en milieu agricole en Outaouais

Le projet se divise en trois volets, soit la caractérisation, l'aménagement et la mise en valeur des bandes riveraines en milieu agricole. En premier lieu, une caractérisation des bandes riveraines a été effectuée, laquelle consiste à décrire l’état actuel des bandes riveraines, soit la composition de la végétation présente, les caractéristiques physiques du terrain (type de sol, pente, etc.), la présence d’érosion, etc. Une seconde phase visant l’aménagement des bandes riveraines agricoles fut par la suite entamée, par le biais de la plantation d’espèces indigènes adaptées à chaque terrain. L’implantation d’affichettes « Bandes riveraines au travail » a permis de délimiter les superficies aménagées

Bande riveraine élargies en zone agricole

La Politique de protection des rives, du littoral et des plaines inondables exige la conservation d'une bande riveraine minimale de végétation de 3 m dans les zones agricoles où la culture du sol à des fins d’exploitation agricole est permise. La MRC de La Vallée-de-l'Or a décidé d'être plus restrictive en exigeant une bande minimale de végétation de dix mètres en zone agricole et de 75 m lorsqu'il s'agit d'un lac ou d'un cours d'eau de villégiature en zone agricole. Lorsqu'une exploitation agricole cultive le sol à l'extérieur de la zone agricole, elle doit conserver une bande minimale de végétation de vingt mètres pour tous les lacs et cours d'eau, excepté ceux dédiés à la villégiature, où

Corridors verts de la Vallée du Haut-Saint-Laurent

Les corridors verts sont des aménagements du territoire favorisant la connectivité entre le milieu naturel à l’échelle du paysage. Ils favorisent la biodiversité. Les moyens utilisés varient de bandes riveraines à la création de forêt en passant par des haies brise-vents, la création de milieux humides. Les corridors créés peuvent être continus ou prendre la forme de pas japonais. La SCABRIC, en collaboration avec Nature-Action Québec, a complété une planification opérationnelle de corridors verts dans le sud-ouest de la Montérégie. Au total, la démarche de concertation a impliqué 127 personnes représentant 76 organisations diverses. Ces organisations œuvrent dans les milieux agricole, environnemental

Plan d'action de la rivière Saint-Germain 2017-2021 et charte d'engagement des partenaires

En 2014, la Ville de Drummondville mandatait le COGESAF pour élaborer le plan directeur de l’eau de la rivière Saint-Germain. Considérant les enjeux majeurs, la Ville a adopté un plan d’action en 2017 pour assurer son rôle de leader et d’agent mobilisateur auprès des partenaires locaux et régionaux. Le plan est composé de 14 actions qui interpellent la Ville de Drummondville, 5 municipalités de la MRC de Drummond, les agriculteurs, le MAPAQ, les clubs-conseils agroenvironnementaux, les clubs de golf, et autres acteurs de la communauté

Projet collectif du bassin versant du lac Boivin et de la rivière Yamaska Nord

Ce projet collectif a pour objectif de réduire la pollution diffuse d'origine agricole dans une portion du bassin versant de la Yamaska. Il permettra dans un premier temps de caractériser le bassin versant du Lac Boivin, en produisant un plan d'accompagnement agroenvironnemental (PAA) pour 60 entreprises agricoles ciblées. L'analyse des PAA permettra d'établir un portrait juste de ou des sources de pollutions diffuses du bassin versant et d'identifier les solutions possibles pour leur réduction. Par la suite, un plan triennal d'action sera déposé au MAPAQ. Les producteurs agricoles seront par la suite accompagnés jusqu'en 2021 pour la mise en oeuvre du plan d'action

Politique de la biodiversité de la MRC des Maskoutains

Afin de répondre aux enjeux de la préservation de la biodiversité et de lutte aux changements climatiques, la MRC des Maskoutains a décidé de se doter d'une Politique de la biodiversité sur son territoire, dans le but de maintenir le bien-être, la santé et la sécurité des citoyens en assurant la pérennité des milieux naturels pour veiller à la préservation de la biodiversité et de ses services écologiques pour les générations futures

Aménagement d'un habitat faunique en milieu agricole au marais Saint-Éloi à Batiscan

En 2016, le Comité ZIP Les Deux Rives et ses partenaires ont entrepris un projet d’envergure visant la création d’un habitat faunique en milieu agricole au marais Saint-Éloi, à Batiscan. Ce projet vise à rétablir la connectivité d’un cours d’eau avec le fleuve Saint-Laurent, à implanter des bandes riveraines de part et d’autres de ce cours d’eau et à végétaliser certains secteurs qui se trouvent en zone inondable

Mise à jour de la cartographie du réseau hydrographique réalisée à partir des données du lidar aéroporté et par l’identification des types de lits d'écoulement

Les outils cartographiques diffusés par le Gouvernement du Québec dans la BDTQ ne sont pas toujours précis et sont parfois erronés. Les erreurs et imprécisions observées sont identifiées tant sur la localisation du parcours des cours d’eau que sur le type d’écoulement de l’eau qui s’y trouve. Pour réduire les nombreux problèmes engendrés par cette situation sur l'aménagement du territoire et les pratiques agricoles ou forestières, une méthode a été développée pour faire une mise à jour de la cartographie existante, à partir des données lidar libres d'accès. Un modèle d'écoulement potentiel a été développé, ainsi qu'une méthode de validation de terrain. Ce projet a été réalisé grâce à l'implication

Évaluation de la qualité des bandes riveraines de la zone agricole de la ville de Shawinigan

Dans le cadre de la réalisation de son

Balisage de bandes riveraine

Le projet vise à aider les producteurs agricoles à respecter la largeur règlementaire de la bande riveraine, soit de trois mètres à partir de la ligne des hautes eaux. Ce projet s’est déroulé dans les bassins des rivières Rouge et à la Raquette. Cette initiative permet de sensibiliser directement les producteurs en les rencontrant et en réalisant une action concrète dans les champs agricoles. Grâce à ce projet, le COBAVER-VS a atteint plusieurs objectifs

Caractérisation et protection de l’habitat du poisson de la rivière Beaudette

Cette étude a permis d’acquérir des connaissances sur le bassin versant de la rivière Beaudette pour mieux saisir les problématiques en lien avec l’habitat de la faune aquatique. La caractérisation de l’habitat du poisson, l’évaluation de la qualité des bandes riveraines, l’analyse de la qualité de l’eau, le recensement des marques d’érosion, les sites de sédimentation, les obstacles potentiels et les inventaires ichtyologiques ont ainsi permis d’orienter des interventions plus efficaces afin d’améliorer l’habitat du poisson. Il a donc été possible de s’apercevoir que près de 75% de la rivière s’avère obtenir une cote « faible » à « très faible » en termes d’indice de qualité de l’habitat du