Enjeu de l'eau : Culturalité

18
bonne(s) pratique(s)

Cet enjeu est lié aux représentations sociales, aux croyances, à l’attachement, au sentiment d’appartenance à un cours d’eau. La valeur foncière des habitations autour des plans d’eau et les valeurs reliées aux croyances des Premières Nations en sont des exemples.

Ma rivière en ville - un parcours canotable en secteur périurbain

La Ville de Mont-Tremblant a mis sur pied un parcours canotable en milieu périurbain sur la rivière du Diable. D'une longueur de 13 kilomètres, le parcours compte cinq haltes ou mises à l'eau permettant aux citoyens et aux touristes d'accéder à la rivière dans une portion du territoire où les rives sont majoritairement privées

Aménagement du parc de l'Anse de Boischatel

La municipalité de Boischatel a inauguré en septembre 2013 le parc de l'Anse de Boischatel. Ce parc, situé derrière le kiosque d'information touristique de la MRC de La Côte-de-Beaupré, comprend l'aménagement d'un parc de détente avec une aire de pique-nique et un belvédère donnant accès physique et visuel sur le fleuve Saint-Laurent. Il offre également un point de vue spectaculaire sur l'île d'Orléans et sur le promontoire de la ville de Québec

Aménagement faunique - Parc de la Commune à Varennes

Le parc de la Commune à Varennes est une vitrine exceptionnelle sur le Fleuve Saint-Laurent. Plusieurs aménagements y ont été réalisés afin de redonner un caractère naturel au site, tout en conservant sa vocation récréative

Une formation sur mesure pour une communauté autochtone du Témiscamingue

Au printemps 2014, l'Organisme de bassin versant du Témiscamingue (OBVT) a offert une formation pratique et théorique d'environ une semaine sur la gestion intégrée de l'eau aux employés du département des ressources naturelles de la communauté algonquine de Timiskaming First Nation (TFN). Cette formation était rendue nécessaire considérant que la communauté de TFN initie et participe à plusieurs projets d'acquisition de connaissances en lien avec les écosystèmes aquatiques de leur territoire

La Ville d'Amqui première communauté bleue au Québec. BravEAU!

Le projet Communautés bleues est une initiative conjointe du Conseil des Canadiens et du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP). Ce projet met à profit dix ans de travail des comités « Eaux aguets » en collaboration avec de nombreux autres groupes, pour protéger les services publics d’approvisionnement en eau et trouver des solutions concrètes vis-à-vis la problématique de l’eau embouteillée

Restauration et mise en valeur du milieu humide du Montagnard

Le milieu humide du Montagnard, ancien site de déversement d'une scierie, a été récemment acheté par la municipalité de Saint-Faustin-Lac-Carré dans le but de restaurer ce milieu dégradé. En partenariat avec l'OBV des rivières Rouge, Petite Nation et Saumon, avec le soutien financier d'Environnement Canada et de la MRC des Laurentides, ce milieu humide a fait l'objet d'une caractérisation (ichtyologique, ornithologique, végétale, et amphibiens/reptiles) ainsi d'une restauration par le biais de travaux correctifs (pelle mécanique et plantation). Dans une seconde phase, une passerelle ainsi qu'un sentier accompagnés de panneaux d'interprétation seront installés

Caractérisation des tributaires d’un bassin versant de lac : Lac Hotte à Saint-André-Avellin

En 2015, l’Association des propriétaires du lac Hotte (ADPLH), soucieuse de préserver l'environnement naturel du lac, a mandaté l’équipe de l’OBV RPNS afin d’identifier les sources d’apport en nutriments et sédiments provenant du bassin versant. L'étude avait donc comme objectif de cibler les tributaires pouvant représenter des sources de phosphore supplémentaires, de matières en suspension et de coliformes fécaux. Afin d’évaluer l’importance des apports en nutriments et sédiments dans les tributaires, l’OBV RPNS a procédé à la caractérisation des quatre principaux tributaires du lac Hotte. En complément, une analyse de la qualité de l’eau de chaque tributaire a été effectuée au cours de l’été

Modernisation de l'usine d'épuration et travaux connexes

Les travaux consistent à remplacer l'usine d'épuration actuelle par une usine d'épuration qui répond aux normes en vigueur par l’intégration d’étangs aérés. De plus, des travaux d'infrastructure de rue sur 1,3 km sont réalisés visant le réaménagement de la canalisation

Application mobile pour documenter des enjeux ou problématiques en lien avec l'eau

L'OBV Duplessis est aux prises avec un immense territoire (plus de 162 000 km2), dont une très grande partie est inaccessible par voie terrestre. L’organisme cherchait donc une façon de pallier les contraintes de distance et d’accessibilité afin de pouvoir recueillir des données sur son territoire

Des racines pour notre lac - Caractérisation et revégétalisation de la bande riveraine du lac Saint-Jean

Ce projet vise à améliorer et recréer une ceinture verte autour du lac Saint-Jean afin de maintenir la santé du plan d'eau et de ses écosystèmes. Cinquante-six pour cent (56%) de cette ceinture verte, également appelée bande riveraine, est de mauvaise qualité au lac Saint-Jean. C'est ce qu'a permis de constater une caractérisation réalisée par l'OBV Lac-Saint-Jean en 2015

Outil de surveillance de l'EAU pour TOUS

Pour ne pas réinventer la roue, L'Association de la Rivière Magog s'est associé a Water Ranger, afin d'utiliser leur logiciel et cartes interactives pour la surveillance et l'analyse de notre section de rivière

Grande tournée des municipalités du territoire

L’OBVAJ a mis sur pied, à l’automne 2015, un projet de grande envergure sur son territoire afin de rencontrer les acteurs et employés municipaux pour permettre de sonder les problématiques environnementales précises concernant la gestion de l’eau auxquelles font face les municipalités et afin de renforcir la gestion intégrée de la ressource sur le territoire. Comme la collaboration et l’implication des municipalités sont indispensables pour l’amélioration de la gestion de l’eau par bassin versant, cette tournée a permis de faire valoir l’importance d’arrimer les pratiques municipales et de développer une application adéquate de la règlementation touchant la quantité et qualité de l’eau, la

Stratégie de conservation des milieux naturels d'Argenteuil

La MRC d'Argenteuil a adopté, en juin 2016, une stratégie régionale de conservation de ses milieux naturels

Au Coeur de notre rivière Chaudière

Ce projet communautaire créatif à but non lucratif, réalisé par la Société historique Sartigan, avait pour but de poursuivre la valorisation environnementale et patrimoniale de notre majestueuse rivière Chaudière, en Beauce

Comité de la qualité de l'eau

Dans la foulée de la refonte réglementaire et de la révision de son plan d'urbanisme, la Municipalité de Saint-Jean-de-Matha, en collaboration avec son département d'urbanisme et d'environnement, souhaitait créer un comité de protection de la qualité de l'eau avec comme objectif de développer un plan stratégique rattaché à son nouveau plan d'urbanisme

Le Chemin du poisson jaune

Le programme le Chemin du poisson jaune créé par l'organisme Truite Atout du Canada informe le grand public sur les conséquences que la pollution peut avoir lorsqu'elle pénètre dans les collecteurs pluviaux urbains. Ces polluants peuvent se rendre directement dans les cours d'eau et ainsi porter préjudice aux poissons. Les contaminants peuvent de plus affecter les autres animaux sauvages de même que réduire la qualité de l'eau pour l'usage des citoyens

Agrandissement du marais de la rivière aux cerises

La superficie du milieu naturel protégé, le marais de la rivière aux Cerises, a bénéficié d’une augmentation de 29,7 hectares à la suite de la modification du zonage de la Ville de Magog. Ce joyau naturel situé en plein cœur de Magog totalise à présent 182,5 hectares de territoire protégé

Nettoyage de la rivière Mascouche

À l’été 2015, le Conseil des bassins versants des Mille-Îles (COBAMIL) a effectué un inventaire des débris anthropiques et des embâcles de la rivière Mascouche à l’intérieur des limites territoriales de la Ville de Mascouche. Lors de ce mandat, le COBAMIL a recensé plus de 180 sites de déchets sur une distance de 50 km