Nous vous suggérons

Voici quelques unes des dernières bonnes pratiques ajoutées sur Répert'eau :

Bonnes pratiques relatives à l'adaptation aux changements climatiques

39
bonne(s) pratique(s)

Changements climatiques

Fête de l'eau de Lévis

Porteur d’idéaux et abordant des thèmes importants, tels que l’écologie et le développement durable, la Fête de l’eau est le seul événement ludique et festif mettant en vedette l’EAU et offrant une programmation variées d’activités sportives et culturelles aux gens de Lévis et à leurs visiteurs

Un Centre de formation unique dédié à l'entretien des réseaux d'eau

En février 2018, la Ville de Montréal inaugurait un Centre de formation dédié à l'entretien des réseaux d'eau unique au Québec, où tous les employés cols bleus et les contremaîtres appelés à intervenir sur le réseau d'aqueduc et égout devront dorénavant être formés. Ce programme de formation novateur (225 heures), axé sur les pratiques, est une partie intégrante du projet Maxim'eau, dont l'objectif est de développer davantage l'expertise interne dans le domaine de l'eau et d'optimiser les activités d'entretien des réseaux d'aqueduc et d'égout, et ce, sous quatre volets : l'informatisation des opérations, la formation des employés, la révision des descriptions de tâches et la gestion de l'approvisionnement

Caractérisation et protection de l’habitat du poisson de la rivière Beaudette

Cette étude a permis d’acquérir des connaissances sur le bassin versant de la rivière Beaudette pour mieux saisir les problématiques en lien avec l’habitat de la faune aquatique. La caractérisation de l’habitat du poisson, l’évaluation de la qualité des bandes riveraines, l’analyse de la qualité de l’eau, le recensement des marques d’érosion, les sites de sédimentation, les obstacles potentiels et les inventaires ichtyologiques ont ainsi permis d’orienter des interventions plus efficaces afin d’améliorer l’habitat du poisson. Il a donc été possible de s’apercevoir que près de 75% de la rivière s’avère obtenir une cote « faible » à « très faible » en termes d’indice de qualité de l’habitat du

La MRC d’Argenteuil et ses municipalités locales se regroupent pour l’achat de sacs de sable à des fins préventives

À l’approche de la température douce et de la fonte des neiges, la MRC d’Argenteuil et certaines de ses municipalités locales ont procédé à un achat regroupé de 75 000 sacs de sable, de manière préventive et à des fins de sécurité civile

Balisage de bandes riveraine

Le projet vise à aider les producteurs agricoles à respecter la largeur règlementaire de la bande riveraine, soit de trois mètres à partir de la ligne des hautes eaux. Ce projet s’est déroulé dans les bassins des rivières Rouge et à la Raquette. Cette initiative permet de sensibiliser directement les producteurs en les rencontrant et en réalisant une action concrète dans les champs agricoles. Grâce à ce projet, le COBAVER-VS a atteint plusieurs objectifs

Protection et mise en valeur des milieux naturels du littoral des Îles-de-la- Madeleine par la remise en état et l’amélioration d’infrastructures récréatives communautaires

Projet d’envergure, réalisé par l'organisme Attention FragÎles, visant la protection et la mise en valeur des milieux naturels du littoral des Îles-de-la-Madeleine par la remise en état et l’amélioration d’infrastructures récréatives communautaires. Ce projet a permis la réalisation de travaux sur 16 sites, situés d’un bout à l’autre de l’archipel, donnant accès au littoral et aux plans d’eau intérieurs. Les types d’infrastructures visées étaient: des aménagements permettant l’accès du public au littoral (passerelles, escaliers, sentiers aménagés et stationnements); des rampes de mise à l’eau pour petites embarcations permettant l’accès du public aux plans d’eau intérieurs (baies et lagunes);

Évaluation de la qualité des bandes riveraines de la zone agricole de la ville de Shawinigan

Dans le cadre de la réalisation de son

Mise à jour de la cartographie du réseau hydrographique réalisée à partir des données du lidar aéroporté et par l’identification des types de lits d'écoulement

Les outils cartographiques diffusés par le Gouvernement du Québec dans la BDTQ ne sont pas toujours précis et sont parfois erronés. Les erreurs et imprécisions observées sont identifiées tant sur la localisation du parcours des cours d’eau que sur le type d’écoulement de l’eau qui s’y trouve. Pour réduire les nombreux problèmes engendrés par cette situation sur l'aménagement du territoire et les pratiques agricoles ou forestières, une méthode a été développée pour faire une mise à jour de la cartographie existante, à partir des données lidar libres d'accès. Un modèle d'écoulement potentiel a été développé, ainsi qu'une méthode de validation de terrain. Ce projet a été réalisé grâce à l'implication

Politique de la biodiversité de la MRC des Maskoutains

Afin de répondre aux enjeux de la préservation de la biodiversité et de lutte aux changements climatiques, la MRC des Maskoutains a décidé de se doter d'une Politique de la biodiversité sur son territoire, dans le but de maintenir le bien-être, la santé et la sécurité des citoyens en assurant la pérennité des milieux naturels pour veiller à la préservation de la biodiversité et de ses services écologiques pour les générations futures

Projet collectif du bassin versant du lac Boivin et de la rivière Yamaska Nord

Ce projet collectif a pour objectif de réduire la pollution diffuse d'origine agricole dans une portion du bassin versant de la Yamaska. Il permettra dans un premier temps de caractériser le bassin versant du Lac Boivin, en produisant un plan d'accompagnement agroenvironnemental (PAA) pour 60 entreprises agricoles ciblées. L'analyse des PAA permettra d'établir un portrait juste de ou des sources de pollutions diffuses du bassin versant et d'identifier les solutions possibles pour leur réduction. Par la suite, un plan triennal d'action sera déposé au MAPAQ. Les producteurs agricoles seront par la suite accompagnés jusqu'en 2021 pour la mise en oeuvre du plan d'action

Des jardins de pluie pour le saumon

Le projet "Des jardins de pluie pour les saumon" consiste à atténuer les débits de pointe et la charge en sédiments provenant d'aires de drainages urbaines ciblées pour 7 municipalités riveraines à une rivière à saumon. Le but est de maintenir une cohabitation durable entre le saumon et les zones habitées ou en développement de la rivière Matapédia. Il vise l'implantation d'un ensemble de mesures d'aménagements de gestion durable des eaux de pluie (GDEP) qui seront implantées tant au niveau résidentiel que municipal afin de reproduire les composantes essentielles d'un régime hydrique naturel

Restauration du barrage de l'Étang Stater

Situé au cœur des milieux humides de grande valeur de la région de Chaudière-Appalaches, l’Étang Stater est reconnu comme site prioritaire pour la conservation des milieux humides dans la MRC des Appalaches par Canards Illimités (CI

Le Parc écologique Pélissier, un site dédié à la récréation, à l'interprétation de la nature et lié à la protection de l'environnement

La Municipalité de Val-des-Monts est propriétaire du marais Pélissier, un milieu humide de 13 ha situé à l’embouchure du ruisseau Pélissier et à l’ouest du lac McGregor, à Val-des-Monts. Ce site servait depuis plusieurs décennies de rampe de mise à l’eau publique

Plan d'action de la rivière Saint-Germain 2017-2021 et charte d'engagement des partenaires

En 2014, la Ville de Drummondville mandatait le COGESAF pour élaborer le plan directeur de l’eau de la rivière Saint-Germain. Considérant les enjeux majeurs, la Ville a adopté un plan d’action en 2017 pour assurer son rôle de leader et d’agent mobilisateur auprès des partenaires locaux et régionaux. Le plan est composé de 14 actions qui interpellent la Ville de Drummondville, 5 municipalités de la MRC de Drummond, les agriculteurs, le MAPAQ, les clubs-conseils agroenvironnementaux, les clubs de golf, et autres acteurs de la communauté

Aménagement d'un bassin de rétention au ruisseau Comeau, à Ville Saint-Gabriel

Sur un terrain que la municipalité de Saint-Gabriel-de-Brandon a acheté, elle a aménagé un bassin de rétention destiné à diminuer les apports de sédiments et de nutriments au lac Maskinongé

La Ville de Gatineau adopte son premier Plan de gestion de l'eau

Le conseil municipal de la Ville de Gatineau a adopté un premier Plan de gestion de l'eau. Ce plan découle du plan d'action 2014-2018 de la Politique environnementale

Un règlement pour la protection contre les espèces exotiques envahissantes

Les municipalités de Blue Sea et de Messines en Outaouais (Vallée de la Gatineau) ont adopté et mis en vigueur un règlement rendant obligatoire le lavage de bateaux avant toute mise à l'eau sur les 50 lacs de leur territoire. C'est la première fois au Québec que deux municipalités collaborent pour minimiser les risques de contamination des lacs par les espèces envahissantes

Ajout de mesures préventives liées aux crues printanières

Soucieuse de réduire la vulnérabilité des biens et des personnes face aux risques d'inondation saisonniers, la Municipalité de Saint-Charles-Borromée s'est dotée d'une nouvelle station télémétrique et d'une caméra de surveillance dans le secteur Louis-Bazinet

Agrandissement du marais de la rivière aux cerises

La superficie du milieu naturel protégé, le marais de la rivière aux Cerises, a bénéficié d’une augmentation de 29,7 hectares à la suite de la modification du zonage de la Ville de Magog. Ce joyau naturel situé en plein cœur de Magog totalise à présent 182,5 hectares de territoire protégé

Réfection du barrage de retenue des eaux situé à l’embouchure du lac Kelly

Le projet avait pour objectif d’effectuer la réfection du barrage de retenue des eaux qui est situé à l’embouchure du lac Kelly dans la municipalité de la Paroisse de Plessisville, dans la région du Centre-du-Québec, afin de préserver l’écosystème aquatique qui se trouve en amont et qui existe depuis plus d’une centaine d’années. Le lac Kelly est situé dans le sous-bassin versant de la rivière Noire et du bassin versant de la rivière Bécancour

Mise en place d'une Brigade verte (troisième édition)

Pour une troisième année, la ville de Mascouche s'est dotée d'une Brigade verte constituée de 3 brigadiers âgés entre 16 et 35 ans. La brigade sera effective du 22 avril 2017 au 3 novembre 2017. Un total de 2085 heures de représentativité seront faites par la brigade verte durant cette période. Les principaux thèmes abordés sont

Corridors verts de la Vallée du Haut-Saint-Laurent

Les corridors verts sont des aménagements du territoire favorisant la connectivité entre le milieu naturel à l’échelle du paysage. Ils favorisent la biodiversité. Les moyens utilisés varient de bandes riveraines à la création de forêt en passant par des haies brise-vents, la création de milieux humides. Les corridors créés peuvent être continus ou prendre la forme de pas japonais. La SCABRIC, en collaboration avec Nature-Action Québec, a complété une planification opérationnelle de corridors verts dans le sud-ouest de la Montérégie. Au total, la démarche de concertation a impliqué 127 personnes représentant 76 organisations diverses. Ces organisations œuvrent dans les milieux agricole, environnemental

« Ne traînez pas vos bibittes de lac en lac. » Lutte contre les espèces exotiques envahissantes dans la Vallée-de-la-Gatineau

2017 marque la deuxième année d'une vaste campagne de sensibilisation mise de l'avant par le Regroupement pour la protection de l'eau de la Vallée-de-la-Gatineau afin de lutter contre les espèces exotiques envahissantes. La stratégie se déploie en 3 volets. 1. Une campagne publicitaire d'une valeur de 50 000$ dans les médias régionaux. 2. Des stations de lavage de bateaux offertes gratuitement à différents endroits dans la région; on en prévoit une dizaine au cours de l'été 2017. 3. Des affiches «Ne traînez pas vos bibittes de lac en lac.» en voie d''être installées à un maximum de rampes de mise à l'eau

Comité de la qualité de l'eau

Dans la foulée de la refonte réglementaire et de la révision de son plan d'urbanisme, la Municipalité de Saint-Jean-de-Matha, en collaboration avec son département d'urbanisme et d'environnement, souhaitait créer un comité de protection de la qualité de l'eau avec comme objectif de développer un plan stratégique rattaché à son nouveau plan d'urbanisme

Campagne de distribution de barils d'eau de pluie

La CPESI a géré un programme de distribution de barils d’eau de pluie entre 2012 et 2015 permettant aux citoyens de Sept-Îles (incluant Moisie, Clarke City et Gallix) d’acquérir cet équipement à prix modique, soit 30$ (au lieu de 115$). Un baril récupérateur d’eau de pluie permet de réduire la consommation d’eau potable (+/- 4 800L d’eau /année) sur le territoire et de diminuer la quantité d’eau usée envoyée aux égouts

Plan d'adaptation aux changements climatiques de Wôlinak et Odanak

Un projet de rédaction et de mise en œuvre d’un plan d’adaptation aux changements climatiques (PACC) pour les communautés des Premières Nations d’Odanak et de Wôlinak a été conçu par le Grand Conseil de la Nation Waban-Aki, en collaboration avec l’Institut de Développement durable des Premières Nations du Québec et du Labrador (IDDPNQL), ainsi qu’avec le MDDELCC. Les membres des communautés abénakises d’Odanak et de Wôlinak entretiennent une forte relation avec leur environnement, qui est à la base de plusieurs activités de leur quotidien : chasse, pêche, cueillette, activités spirituelles et culturelles, artisanat, etc. Cette relation peut toutefois être affectée par les conséquences des changements

La tourbière de Saint-Camille : Mise en valeur de ce site exceptionnel

La municipalité de Saint-Camille, située dans la région touristique des Cantons-de-l'Est, est une municipalité vivante et dont la population est concernée par l'environnement et le développement durable. Depuis quelques années déjà, la municipalité, soutenue par la population, fait tout en son pouvoir afin de protéger les sites d'exception se trouvant sur son territoire. C'est ainsi que la tourbière de Saint-Camille a pu jouir, jusqu'à présent, d'un statut de protection en vertu d'accords signés entre les propriétaires des lots comprenant la tourbière, et la municipalité. À la suite d'une consultation des camilloises et camillois, un sentier pédestre récréatif a été créé en 2014, afin de donner

Projet de réhabilitation et de mise en valeur du littoral de l'anse du Sud de Percé

Icône de l’industrie touristique au Québec, Percé reçoit chaque saison estivale plus de 400 000 visiteurs. La notoriété dont jouit Percé rejaillit sur l’industrie touristique du Québec en entier. En tant que village côtier, Percé est déjà confronté à d’importants impacts liés aux changements climatiques se traduisant par la remontée du niveau marin, l’adoucissement hivernal, la perte du couvert de glace sur le Saint-Laurent et l’augmentation de la violence des tempêtes. Résultat: des épisodes de plus en plus fréquents d'érosion et de submersion côtières menacent l'intégrité des infrastructure de bord de mer. Le projet de réhabilitation du littoral consiste principalement à recharger la plage

Le plan d’action pour l’adaptation aux changements climatiques de la Municipalité de Rivière-au-Tonnerre

La municipalité de Rivière-au-Tonnerre, en collaboration avec l’ARUC-DCC, a développé en 2013 (et révisé à l’automne 2014) un plan d’action pour l’adaptation aux changements climatiques. Ce plan a été développé de façon participative à partir des aspirations des participants quant au développement de la municipalité et de leurs perceptions par rapport aux obstacles que peuvent occasionner les perturbations climatiques. Cette démarche réalisée avec des méthodologies simples qui pourraient inspirer d’autres municipalités locales à mieux se préparer aux changements climatiques, tout en utilisant les résultats d’efforts régionaux de zonage des risques

Encadrer la gestion des eaux de ruissellement, le contrôle de l'érosion et la conservation des sols

C’est en août 2012 que le conseil des maires de la MRC Brome-Missisquoi a entrepris le chantier d’élaborer un cadre réglementaire visant à mieux contrôler le volume, la vélocité et la qualité de l’eau lors des périodes de pluies, plus particulièrement lors des pluies torrentielles

Acquisition d'équipements de vigie pour la sécurité publique

Avec les changements climatiques qui augmentent la fréquence des événements naturels "extrêmes", l'équipe de sécurité publique de la Ville de Baie-Saint-Paul est fréquemment intervenue ces dernières années en réaction aux aléas que réservait dame nature. Aussi, la Ville a décidé de se doter d'outils permettant une surveillance accrue des cours d'eau et de la température sur son territoire

Plan d'adaptation aux changements climatiques de la Ville de Trois-Rivières

La Ville de Trois-Rivières a adopté, en 2013, un plan d’adaptation aux changements climatiques après avoir analysé les différents ensembles vulnérables sur son territoire. Ce plan d’adaptation comporte plus de 50 actions qui permettront à la ville d’être plus résilient face aux changements climatiques. Par ce plan, la ville vise à assurer la pérennité et la sécurité des infrastructures, à réduire les effets des îlots de chaleur, à améliorer la gestion des eaux pluviales, potables et usées et à planifier le développement de la ville en tenant compte des contraintes identifiées sur le territoire

Planification stratégique pour l'adaptation au changement climatique à Sainte-Flavie

Au cours des dernières années, des taux de recul variant entre 0,5 et 2 mètres par an ont été constatés dans l'estuaire du Saint-Laurent, où se situe la municipalité de Sainte-Flavie. Ainsi, Sainte-Flavie est affectée principalement par deux types d'aléas, soit l'érosion et la submersion. Elle a d'ailleurs été déclarée communauté sinistrée suite aux tempêtes de décembre 2010. Il importait alors de mettre en place des mécanismes afin d'éviter qu'une situation similaire se répète

Systeme de surveillance de la rivière Chaudière

Neuf municipalités riveraines, la Conférence Régionale des élus de la Chaudière-Appalaches, la Direction régionale du Ministère de la Sécurité publique, le Centre d'expertise hydrique du Québec, le Ministère des Transports et le Comité de bassin de la rivière Chaudière (COBARIC) ont mis en place un système de surveillance des crues de la rivière Chaudière. Le Système de surveillance de la rivière Chaudière (SSRC) est un outil informatisé favorisant la gestion harmonisée des mesures d'urgence lors des épisodes de crue de la rivière. Il facilite la communication entre les intervenants et la population riveraine, améliorant le temps de réponse des autorités pour assurer la sécurité des citoyens

Le Comité Rivière - Une démarche de concertation dans la recherche de solutions aux problèmes d'inondations

Suite aux inondations d'avril 2014, la Ville de Saint-Raymond a créé le Comité Rivière afin d'impliquer la population dans la recherche de solutions aux problèmes d'inondations